Historique

HISTORIQUE DE L'HÔPITAL SAINT CHARLES

Du XVème au XXIème Siècle

On trouve mention d’un établissement hospitalier à Commercy dès le XVème Siècle.

En 1678, il est confié aux Sœurs de la Congrégation de la Charité, Ordre récemment par Saint Vincent de Paul.

Entre 1716 et 1740 le prince de Vaudémont d’une part, puis Madame Royale, nièce de Louis XIV, Duchesse douairière de Lorraine et de Bar,
souveraine de Commercy, d’autre part, font construire l’hôpital sur le site actuel. La chapelle et le bâtiment attenant datent de cette époque.

Au cours des XVIIIème et XIXème Siècles, l’hôpital assure la fonction de tous les établissements similaires : secours aux indigents et aux vieillards.

En 1816 l’école/pensionnat est construite (aujourd’hui Maison de la Solidarité).

Vers 1908/1910 furent construits deux pavillons à usage de Médecine et de Chirurgie (aujourd’hui aile droite du pavillon Maurice Charlier et pavillon Leichtmann).
À cette époque Commercy était une importante ville de garnison où les militaires du Contingent recevaient les soins que nécessitait leur état à l’hôpital.
De plus la crainte d’un conflit entre la France et l’Empire allemand poussait à créer des hôpitaux pouvant servir à l’armée en cas de guerre.

De 1914 à 1918, de nombreux soldats blessés au front furent soignés à l’Hôpital de Commercy.

De 1920 à 1940, l’hôpital devint purement civil.

Pendant la guerre de 1939 à 1945, il redevint, en partie, militaire et servit aux troupes françaises, puis allemandes, et enfin américaines, qui, se succédèrent.

À la fin des années 1950 une maternité est créée dans un bâtiment construit en limite de la ruelle de l’étang.

À la même époque un dispensaire est ouvert avec notamment un service de radiologie (on y trouve aujourd’hui l’administration, la pharmacie et des consultations externes).

De 1987 à 1989 une nouvelle maison de retraite est construite, elle reçoit le nom de Maurice Charlier.

En mars 1992 les services de maternité et de chirurgie ferment, de nouvelles activités sont créées en remplacement. Ainsi sont ouverts dés mars 1992 :

  • un centre périnatal de proximité (consultations),
  • un service de soins à domicile,
  • une consultation dite de soins immédiats ouverte 24 heures sur 24,
  • une antenne SMUR qui sera fermée en 1999.

En juin 1993 un second service de soins de longue durée s’implante dans les locaux libérés par la chirurgie (transformé en EHPAD en 2008).

En septembre 1994 une maison d’accueil spécialisée (MAS) s’implante dans les locaux libérés par la maternité. Elle accueille des adultes handicapés.

En juin 1999 un centre d’accueil pour enfants polyhandicapés construit rue Raymond Poincaré ouvre, il communique avec l’hôpital par la ruelle de l’étang.

En 2002 une unité d’accueil spécialisée Alzheimer construite sur un terrain acquis à l’arrière de la MAS ouvre à son tour.

En juillet 2007 un service d’éducation et de soins à domicile pour enfants polyhandicapés à compétence départementale est ouvert.

En 2010 le service de radiologie est renforcé suite à la fermeture du cabinet de ville.

Enfin en 2011 une consultation d’ophtalmologie est créée.